vue_aerienne_stade_f-maitre_1600x1200

Le Stade Frédéric Maître est le premier établissement ou lieu public de Breteuil à avoir porté le nom d’un personnage, en l’occurence celui de Frédéric-Gaston-Philémon Maître (1875-1951). Frédéric Maître était un Britulien à part entière et de très vieille souche. En effet, il était issu en ligne directe de pas moins de six générations de cordonniers, dont le plus ancien représentant mentionné en ce bourg s’appelait Charles Maître (?-1710) et était cordonnier à Breteuil vers 1680.

Le père de Frédéric Maître, Charles-Hippolyte Maître (1841-1909) était lui-même cordonnier, rue de Beauvais, et avait épousé Justine-Clémence Mullot (1851-1911), fille de cordonnier elle aussi.

Frédéric Maître fut donc le premier membre de cette famille à déroger à une tradition artisanale vieille de deux siècles, puisqu’il n’exerça pas le métier de cordonnier, mais celui de banquier, pour le plus grand bien de Breteuil, d’ailleurs. En effet, il fut le principal créateur, en 1906, de la banque Maître et Vélon (il épousa Marie-Elisa Vélon en 1908), banque qu’il sut élever à un très haut niveau de prestige et de considération. Il favorisa notamment le développement des industries locales et le passage – difficile pour Breteuil – de l’ère artisanale à l’ère industrielle. Il aida aussi beaucoup le commerce local, particulièrement éprouvé dans la période de l’entre-deux-guerres. Cependant, on a donné son nom à un stade pour d’autres raisons, plus circonstancielles. Frédéric Maître mit gracieusement, entre 1920 et 1930, à la disposition de la jeune Union Sportive de Breteuil des terrains qu’il possédait et qui forment aujourd’hui en partie le stade qui porte son nom. Par son testament, il légua ces terrains à la Commune qui, depuis lors, les loua à l’USB. L’USB traça à cet emplacement, non seulement un stade, mais aussi le premier court de tennis de Breteuil, dans les années 1920. Frédéric Maître soutint très activement l’Union Sportive de Breteuil, et c’est en hommage à ce précieux soutien qu’il fut décidé de donner son nom à ce stade. Quant à la Banque Maître et Vélon, elle demeura dans la même famille jusqu’en 1972, date à laquelle elle fut reprise par la BNP.

(Source Société Historique de Breteuil) Stade situé : Place du jeu de paume 60120 BRETEUIL